Ravive présente « Le livre d’Andrée Malartic Grimanelli », récit biographique trouvé par hasard par 4 frères et soeurs. Ils ont choisi d’auto-éditer ce livre familial, plus de 40 ans après qu’il ait été écrit par leur mère.

Ce livre aurait pu s’intituler « Carnet de notre mère ». On ne sait pas à qui elle destinait ce récit. Ni où exactement elle l’a écrit. Mais il s’est écoulé beaucoup d’années entre le moment où cette mère de famille a couché ses souvenirs sur le papier. Retrouvés en rangeant la maison de campagne familiale, ces écrits permettent aujourd’hui à toute une fratrie de faire une plongée dans la vie de leur mère. Grâce à Ravive, ils ont pu auto-éditer le livre de leur famille.

« Aucun d’entre nous ne connaissait l’existence de ce texte ! », confirme Marie de Besses, une des filles de l’auteure. « Elle a dû l’écrire après la mort de notre père, alors qu’elle n’avait plus d’enfant à charge. C’est une façon de se mettre en face de sa vie, comme une thérapie dans une vie qui n’a pas eu beaucoup de douceur », analyse-t-elle.

page intérieure livre autoédité Andree Malartic Grimanelli
« Jours heureux d’avant-guerre » : un chapitre du livre d’Andrée Malartic Grimanelli édité par Ravive

Dans son livre, Andrée Malartic Grimanelli choisit de raconter la vie de sa famille, celle de son mari et leur parcours de couple et parents. Elle le fait sans effets de style, dans une langue à son image, estime sa fille. Ses origines méditerranéennes, ses études de médecine, puis son mariage et la naissance de ses quatre enfants jalonnent ses notes. Les épisodes de la guerre s’avèrent très marquants pour cette femme confrontée aux difficultés de survie avec de jeunes enfants.

« Un incroyable mélange de tradition et de modernité »

« Je n’ai pas été surprise par ce que j’ai lu dans le livre. Nous connaissions tous les évènements décrits », explique Marie de Besses, mais cela a confirmé un sentiment. « Notamment le fait que Maman a souffert de ne pas avoir exercé son métier de médecin après-guerre ». Elle souligne la personnalité de cette mère médecin et croyante, « un incroyable mélange de tradition et de modernité ».

Par fidélité à leur histoire, les quatre frères et soeurs se sont accordés à publier le texte tel que leur mère l’avait écrit, à la virgule près. Ils n’ont choisi que les titres des chapitres. Claude, qui avait déjà utilisé Ravive pour auto-éditer le livre de sa vie , a orchestré la mise en page du texte et des images sur le site, jusqu’à son impression.

« Nous avons décidé d’en offrir un à chacun de nos enfants », continue Marie. « Ma fille l’a lu et m’a dit : c’est très précieux. J’aimerais en parler avec elle et avec mes 3 petites-filles ». Selon elle, ces jeunes femmes incarnent à leur façon bien des facettes de leur arrière-grand-mère. Ce livre est un beau cadeau de transmission entre générations.