Première bougie pour Ravive

Ravive vient de fêter les 1 an de son existence de startup ! Si vous venez tout juste de nous découvrir, voici un petit résumé des épisodes précédents.
Mai 2017, Guillaume et Coralie viennent de tomber d’accord sur le nom de la société, qu’ils ont appelé autrement pendant les six mois précédent lors du parcours d’accélération du Labo de l’Edition. (Quel nom ? Vous le saurez en lisant jusqu’au bout de ce post en plusieurs épisodes !). Qu’à cela ne tienne, le très beau logo dessiné par Pauline, fait immédiatement bon usage et orne cartes de visite et dossiers. Celui de la Bourse Charles Foix, par exemple. Ravive finit une place de trop pour être dans le trio gagnant, mais se fraie un chemin dans l’univers de la Silver Valley, non pas à San Francisco mais à Ivry-sur-Seine.
C’est le début d’une collaboration – toujours fringante – entre Ravive et le Lab des Senioriales, mené avec entrain par Hubert Tissot. Ravive et la transmission du récit familial débarque dans les résidences seniors, à commencer par celle de Manosque, tout juste installée dans l’ancien hôpital de la ville, un bâtiment emblématique.

Quelques allers-retours plus tard, et un travail d’arrache-pied, grâce à la collaboration des nouveaux résidents et des anciens usagers de « Sainte Barbe », le premier recueil de témoignages est édité sous le titre « les mille et une vies de l’hôpital Sainte Barbe ».
Nous le remettons aux participants et aux résidents de Manosque le 27 Octobre 2017, avec un invité de marque : Christophe Castaner, « l’enfant du pays ». Pas une résidente n’a oublié sa dédicace !